archives

Modalités d'entrée

Vous êtes ici : Série X et 83 J / Introduction / Les sources aux Archives départementales du Tarn / Modalités d'entrée

Salle des archives à la préfecture

Nous ne connaissons les modalités d’entrée des fonds constituant la série X qu’à partir des années 1860 puisque les rapports d’activité du service et les cahiers d’enregistrement des entrées ne sont pas antérieurs à cette date-là.

Dans son rapport du 25 juillet 1860, Emile Jolibois signale qu’il a procédé au placement de divers fonds modernes dans les salles n°1 et 2 attenant au cabinet (dans les locaux de la préfecture), en établissant l’ordre chronologique. Pour la série X, les archives des établissements de bienfaisance, à l’exception de la comptabilité qui se trouve dans la salle n°2, sont dans la salle n°1.

De 1866 à 1924, les documents de l’assistance provenant de la préfecture sont versés régulièrement, registres et liasses confondus. De 1933 à 1938, de gros versements, essentiellement de liasses, sont effectués. Les versements se poursuivent jusqu’en 1950.

En 1875, on peut lire que le classement des archives modernes versées est terminé. En 1897, face à l’accroissement des séries modernes, celles de R à Z sont installées dans une nouvelle salle.

Bâtiment des Archives départementales situé dans la cité administrative, 13 FI ADT 28

 

 

En 1951, les Archives départementales déménagent à la cité administrative dans un nouveau bâtiment : la série X « Assistance et prévoyance sociale » est installée au 3ème étage.

Le fonds privé conservé sous la cote 83 J regroupe les archives de l’Union mutualiste tarnaise (UMT) déposées en 1988, des archives provenant des mairies de Réalmont et Viviers-les-Montagnes réintégrées en 1990 et une liassette donnée par monsieur Raynal en 1990 également.

 Mentions légales Plan du site